Halte à la déréglementation et à la prestation des services aux intérêts des entreprisses !

Lettre pour l’adhésion d’organisations* “ Pas à l’Accord sur le Commerce des Services”

mercredi 24 juillet 2013

Toutes les versions de cet article : [Español] [français] [Português]

Au nom des entreprises puissantes, des industries de services, 37 pays environ qui s’auto-appellent ¨Les authentiques bons amis des services¨ (RGF sous les sigles anglais) ont entrepris des négociations officieuses et secrètes en 2012 dans le but de rédiger un nouveau traité pour libéraliser davantage le commerce et l’investissement dans des services et qui élargirait les ¨disciplines régulatrices ¨ à tous les secteurs des services, y compris les nombreux services publics. Les normes de l’accord augmenteraient le contrôle de l’entreprise sur les services nationaux et limiteraient la capacité des gouvernements de régulariser les services. Ce qui changerait essentiellement la réglementation de beaucoup de services publics, privés ou de commerces, car au lieu de servir l’intérêt public, ils passeraient à servir les intérêts financiers des entreprises privées étrangères. Ces gouvernements vont se réunir à nouveau à Genève vers la fin du mois de juin afin d’accélérer les négociations pour montrer ¨les progrès atteints ¨ au cours de la prochaine réunion Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à se tenir à Bali, l’Indonésie en décembre 2013.

Nous vous prions de lire la lettre jointe. Les membres du réseau Notre Monde n’est pas à la Vente (OWINFS sous les sigles anglais) nous nous organisons pour freiner et éviter que ce traité de libre-échange en matière des services voit le jour. La lettre est adressée aux organisations intéressées à sauvegarder les services publics, tels que l’éducation, la santé, l’approvisionnement d’eau et d’électricité, le transport et les postes ; et de maintenir un contrôle strict sur d’autres services s’intérêt public tels que les services financiers (les banques, les comptables, les assurances), le commerce au détail, les communications, la construction, les télécommunications parmi beaucoup d’autres. Il s’avère important que les organisations des pays participant aux négociations, ainsi que ceux qui n’y participent pas, manifestent leur soutien en signant cette lettre.

Nous vous prions d’envoyer l’adhésion avec le nom de votre organisation et le pays à Manicandan (manicandan@gmail.com). La date limite est le mardi 13 août 2013.

Unis pour empêcher un plus grand contrôle des entreprises sur nos vies.

Tejiendo Redes.
C/ Hermanos García Noblejas, 41, 8º. 28037 - MADRID.
Tlf: 91 4084112 Fax: 91 408 70 47. Email: comunicacion@fidc.gloobal.net

SPIP |